COLIQUES BÉBÉ : TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Les coliques bébé sont assez fréquentes chez les nourrissons, jusqu’à 20 % des bébés seraient touchés.

coliques bébé

Comment reconnaître les coliques bébé ?

Les coliques bébé : au cours du premier mois de Bébé vous remarquez que celui-ci pleure de manière intense,  récurrentes et à certains moments de la journée (souvent en fin d’après midi ou en soirée). Elles surviennent souvent 3h par jour, 3 jours par semaine pendant plus d’une semaine. Les coliques nourrisson peuvent débuter 3 semaines après la naissance, mais plus souvent entre la 6e et la 8e semaine. Elles disparaissent petit à petit vers le 4e mois.

Les coliques du nourrisson se manifestant généralement par des crises de pleurs soutenues. Bébé peut  adopter différentes postures dues à la douleur :

  • Bébé serre les poings et devient rouge.
  • Il tend les jambes et les muscles de son ventre.
  • A l’inverse il peut aussi replier les jambes contre son ventre.
  • Durcit son ventre et émet  des gaz durant la crise.
  • Il peut  aussi avoir  le dos courbé.

Malgré les coliques votre bébé est en bonne santé, il boit bien, il tète normalement avec un réflexe de succion normal. Il peut régurgiter après les tétés mais ne vomit pas. Il n’a pas de fièvre. Ses selles sont normales et il mouille 6 à 8 couches par jour. Sa courbe de croissance est correct  (gain de poids satisfaisant).

Les causes des coliques bébé

coliques nourisson

La cause des coliques bébé reste encore un mystère. Elle est clairement déterminée que dans 5 % des cas. Plusieurs hypothèses sont émises à ce sujet :

Une étape normale du développement

De nombreux spécialistes croient  que les coliques bébé représentent une étape normale du développement de bébé.
Les pleurs demeure le seul moyen de communication à ce stade, 15 à 30 % des bébés pleurent plus de 3 heures par jour.Cela n’exclut pas de les prendre au sérieux et de rassurer rapidement l’enfant.
Selon cette hypothèse les pleurs récurrents et intenses correspondent aux changements dûs aux différentes étapes de développement.

Le tempérament de bébé une cause des coliques bébé

Certains bébés pleurent plus que d’autres en raison de leur tempérament qui les rendrait plus sensibles. Les bébés excessivement sensibles aux bruits et à la stimulation lumineuse seront plus sujets aux pleurs.

L’immaturité gastro-intestinale

Les jambes contractées sur le ventre de bébé accompagné de gaz lors des coliques, alimente cette hypothèse. En effet selon des chercheurs l’immaturité du système digestif et du système nerveux empêche le fonctionnement de l’intestin. Cela provoque des contractions douloureuses pour le bébé. Selon la Société canadienne de pédiatrie, les régurgitations et les gaz s’expliqueraient par l’air avalé lors des crises de pleurs.
 La siméthicone (ex. : Ovol®) est parfois proposée par votre pédiatre pour soulager les coliques. La siméthicone soulagerait les symptômes provoqué par l’excès de gaz chez bébé . Selon des études réalisées sur ce médicament, il n’aurait pas d’incidence sur la diminution des pleurs.
Des études ont même révélé que les bébés qui souffrent de coliques ont une flore intestinale particulière qui influence le type de bactéries intestinales et donc le fonctionnement du système digestif.

L’allergie alimentaire et les coliques bébé

Les protéines de lait de vache sont pointées du doigt  cependant ce type d’allergie s’accompagne d’autres symptômes (diarrhée, vomissement, rougeurs cutanées).
Il est parfois demandé  aux mères allaitantes d’éviter certains aliments contenant des protéines de lait de vache.

Mais les régimes alimentaires chez la mère allaitante peuvent conduire  à des carences nutritionnelles ou au sevrage chez les bébés allaités.

La réduction des protéines de lait réduirait les coliques chez un nombre de nourrissons.Pour les mamans qui donnent un biberon de lait artificiel à base de lait de vache il existe des  préparations hypoallergéniques. Bébé sera soulagé dans certains cas. Cependant, 2 à 3 % des bébés souffrent d’une allergie aux protéines du lait de vache
Certaines études affirment que les bébés allaités exclusivement seraient moins concernés que les bébés nourris avec du lait artificiel à base de lait de vache.Certains pédiatres proposent cette alternative aux nourrissons dont on soupçonne une allergie. Pour tout doute de coliques du nourrisson, il est préférable de consulter un spécialiste avant  de changer son alimentation ou de modifier le type de lait artificiel de bébé.

Que faire en cas de coliques bébé?

Un bébé ayant des coliques bébé peut être très éprouvant pour les parents. Face aux pleurs  de votre bébé , on peut se sentir impuissant et incompétent. Rassurez-vous les coliques ne concerne pas que votre loulou et sont temporaires. De plus, elles ne comportent aucun risque pour le développement de votre bébé et a aucune conséquence négative.

Comment soulager les coliques du nourrisson ?

comment soulager les coliques nourisson

Il existe pas mal de produits naturels vendus en pharmacie que votre médecin pourrait vous conseiller. Mais dans cette article nous partageons plusieurs remèdes de grands-mères pour répondre à « Comment soulager les coliques du nourrisson ? » et peuvent être plus ou moins efficaces pour votre nourrisson les coliques bébé . Les massages anti-colliques sont également recommandés.

Coliques bébé et bébé secoué

Si vous commencez à perdre votre calme face aux pleurs soutenus de bébé lors des coliques bébé et personne ne peut vous aider, Couchez votre bébé et quittez la pièce. Calmez -vous  avant de le reprendre dans vos bras. Retournez voir votre bébé toutes les 15 minutes ou au mieux demander l’aide d’un parent ou d’un ami. Cela vous évitera d’avoir de gestes violents envers votre enfant et également les risques de bébés secoués.

Quand consulter un pédiatre pour des coliques bébé ?

coliques du nourisson

Pour tout doute de coliques bébé, consultez le pédiatre si les pleurs de votre bébé:

  • apparaissent dès ses premiers jours de vie et continuent d’augmenter au-delà du deuxième mois, ou s’ils n’ont pas diminuer au 3e mois .
  • surviennent à n’importe quel moment et s’ils ne sont pas plus intenses en fin de journée (comme le sont généralement ceux des coliques).
  • se produisent toujours durant ou juste après la tétée ou le biberon .
  • sont liés à des régurgitations ou à des vomissements   

Si vous remarquez que votre enfant:

  • ne s’alimente plus ou qu’il perd du poids
  • ne semble pas se développer normalement ( absence de sourire, tonus musculaire faible)
  • a de la fièvre
  • fait une diarrhée ou non présence de selles
  • ne veut pas dormir
  • ne veut pas boire 
  • son comportement a changé.

 

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (3 )