FEMME ET FERTILITÉ : CETTE BAISSE QUI INQUIÈTE

Malheureusement la fertilité ne cesse de baisser. Bien-sur plusieurs causes sont mises en avant. Outre un environnement de plus en plus chimique , d’autre causes en serait les principales coupables. Petit point sur cette baisse qui inquiète…

baisse de fertilité

Cette inquiétante baisse de fertilité chez la femme

En France la fertilité baisse pour toutes les femmes révèle l’insee. Suite à 9 ans de stabilité, l’âge moyen de naissance des enfants atteint 30,5 ans en 2016. Cette baisse de fécondité touche tous les âges, toutes les catégories sociales, que les femmes soit déjà mère ou non. La baisse de la fécondité chez les moins de 30 ans s’accélère depuis 2015.

On enregistre une baisse de  fécondité chez les 30-34 ans depuis 2015. Entre 35 et 39 ans la fécondité a elle aussi diminué depuis 2016. A partir de 40 ans la fécondité a augmenté en 2016 suite à une baisse en 2015, mais moins fortement que le passé.

Selon le niveau de vie, l’arrivée du premier enfant varie. Pour les femmes appartenant à un milieu aisé, l’âge maximale est de 31 ans. Pour les femmes appartenant à un milieu plus modeste l’âge de fécondité varie entre 28 et 29 ans.

Fertilité et baisse : Comment inverser la courbe

fertilité

Chaque nation rencontre selon les époques et les événements soit une baisse de fertilité ou bien au contraire des baby-boom. Les gouvernements essaient désespérément par de la prévention d’inverser la tendance qui ne correspond pas à l’époque concernée. Par ailleurs , plusieurs mesure  peuvent être mis en place de façon plus ou moins prononcé.

Entre une politique de contraception excessive pour diminuer la fécondité ou au contraire des aides sociales spécifiques pour les futurs parents , leur proposant aides et soutiens pour les pousser à la parentalité. En outre, la surenchère des modes de gardes   , les exonérations fiscales…..

Nous développerons ce sujet dans un autre article ….

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (1 )